La nouvelle pochette surprise de Michel Gondry

Le mur moelleux. Une autre astuce signée Michel Gondry. (Crédit: Studio Canal).

Le Mur moelleux. Une invention signée Michel Gondry. (Crédit: Studio Canal)

J’ai profité de la récente réouverture du Louxor pour découvrir L’Ecume des jours, le nouveau film de Michel Gondry. Un cinéma atypique pour un réalisateur original. Je m’étais dit que le tout me ferait passer un bon moment.

Je ne connaissais pas le roman de Boris Vian dont est tiré le long métrage. Jusqu’au moment de franchir l’entrée de la prestigieuse salle Youssef Chahine, j’entendais dire que le film -très attendu- était sensé relever un défi de taille: rendre compte, par l’image, de situations toutes aussi surréalistes les unes que les autres. Objectif cinématographique atteint ou non, ce n’est pas ce qui m’intéressais le plus. Je savais que la mise en scène du réalisateur, comme pour ses précédents films et clips musicaux, recèlerai de surprises, de bricolages, de poésie. Et en ce point, je n’ai pas été déçue.

J’ai été émerveillée par ces plats faits de tissus qui défilaient durant toute la première partie du film sans jamais être dégustés (à la place des protagonistes, ma gourmandise m’aurait sûrement poussée à tenter l’expérience). J’ai été intriguée par cette sonnette vivante, cette souris-homme et son chez-soi qui reproduit à l’identique l’appartement de Colin, interprété par Romain Duris. Etonnée par cette sorte de cage cousue dans le dos de la robe d’Isis (alias Charlotte Le Bon). Amusée par les jambes des acteurs qui deviennent subitement aussi molles que celles des poupées de chiffon. Bluffée par cette voiture transparente conçue spécialement par Peugeot. Attendrie par ce nuage que les tourtereaux ont réellement emprunté pour se balader à 30 mètres au-dessus du sol…

Cette imagination sans limite, ces effets spéciaux, je les appréciais déjà dans Soyez sympas, rembobinez. J’ai pu me les approprier avec délice au cours d’une exposition interactive organisée par le cinéaste au Centre Pompidou, il y a deux ans… A la question «Si vous n’aviez pas été réalisateur?» (Première n°434), Michel Gondry répond: «J’aurais aimé être décorateur de vitrines ou bien installateur de musées. C’est un peu la même chose et c’est comme ça que j’imagine mes mises en scène. Les premiers plans sont en volume ; le plan du milieu est animé, mécaniquement ou par un personnage; le fond est une image en deux dimensions. Les trois niveaux se fondent alors et créent un univers dans un espace qui semble plus profond qu’il n’y paraît».

Cet univers si spécial fait le charme de L’Ecume des jours. La douceur d’Audrey Tautou (dans le rôle de Chloé), et l’humour d’Omar Sy (dans la peau de Nicolas) y contribuent aussi. Pour le reste, il ne s’agit pas, pour moi, de son meilleur film. La transition entre le bonheur du couple et le désespoir face à la maladie est trop brutale à mes yeux pour que je puisse apprécier le long métrage dans son ensemble.

Pour les curieux qui se demandent à quoi ressemble le Louxor: le décor égyptien de la salle principale -au même titre que l’entrée du cinéma- est moins kitsch que je ne l’imaginais et plutôt convaincante. Le petit film de présentation du cinéma qui précède les bandes-annonces est amusant. Par contre, les sièges du premier balcon ne sont pas confortables et donnent mal au dos au bout d’une heure; la qualité du son laisse à désirer, le fameux bar n’a quant à lui pas grand chose d’exceptionnel si ce n’est une vue sympa sur le quartier (son métro à découvert et la façade Tati). J’aurais peut-être l’occasion de tester les deux autres salles et de vous en parler de façon positive, qui sait?

A noter: pour celles qui comme moi ont craqué sur les adorables escarpins Bambi de Chloé, ils sont exposés au Musée des Lettres et Manuscrits jusqu’au 31 août 2013. Une (très) courte présentation y montre des bribes du roman originel de Boris Vian et quelques procédés qui ont permis son adaptation sur grand écran.

Publicités

4 réflexions sur “La nouvelle pochette surprise de Michel Gondry

    • Pas sûre… Car je connais la fin de l’histoire (un peu trop glauque) et que je préfère lire d’abord le livre avant de voir sa version ciné 🙂 Qu’en as-tu pensé ?

      • Je n’ai pas encore été voir le film mais le roman m’a vraiment emballée! Très bien écrit, poétique même si c’est un peu glauque effectivement… mais la poésie surpasse tout cela!

  1. je ne me rappelais plus du Roman et ai moyennement aimé le film. Gondry ferait mieux de se mettre à faire des décors de vitrines.. ( j’ai appris que c’était son trip’)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s