L’Amérique mélancolique d’Edward Hopper

Dans cette « Room in New York » (1932), un couple s’ennuie. Peut-être Edward Hopper et son épouse Joe.

Samedi 17 novembre. Je me rends à une conférence sur Edward Hopper avant d’aller à l’exposition qui lui est consacrée au Grand Palais. Celle-ci a lieu à l’auditorium de l’Eglise Saint-Louis d’Antin, dans le 9e arrondissement de Paris. L’amphithéâtre à l’allure rétro, un piano à queue, un bureau légèrement éclairé sur l’estrade, des dames élégantes dans le public… L’ambiance des tableaux se fait déjà sentir. Lire la suite