Gatsby, pas si great

Carey Mulligan, joli minois, briseuse de coeurs. Leonardo DiCaprio, la soif d'idéal. (Crédit : Warner Bros France)

Carey Mulligan, joli minois briseuse de coeur et Leonardo DiCaprio, beau gosse à la soif d’idéal. (Crédit: Warner Bros France)

«  – Gatsby, what Gatsby ? «  s’interroge Daisy Buchanan lorsque son amie évoque le riche et mystérieux Jay, sur le point d’organiser une énième fête dans sa gigantesque demeure. Interpelée moi aussi, je me demandais à quoi pouvait bien ressembler ce dernier, ayant en tête les souvenirs que s’en faisaient mon entourage et les critiques de littérature et de cinéma: le personnage inventé par le brillant romancier Francis Scott Key Fitzgerald en 1925, celui incarné par le séduisant Robert Redford aux côtés de Mia Farrow en 1974… et désormais le toujours-pas-oscarisé Leonardo DiCaprio ( en dépit d’un parcours sans faute). Lire la suite

Publicités