Un ticket pour l’espace

Si Gravity était sorti dans les années 1950. (Crédit : Peter Stults)

Si Gravity était sorti dans les années 1950. (Crédit: Peter Stults)

Depuis sa première apparition sur les écrans, à la 70e Mostra de Venise, le phénomène Gravity est sur toutes les lèvres. Le nouveau film du réalisateur mexicain Alfonso Cuarón (Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, Le Fils de l’homme) a fait chaviré la presse internationale. James Cameron l’a qualifié de «meilleur film sur l’espace jamais réalisé». Puis Quentin Tarantino l’a placé dans son top 10 annuel des meilleures pépites de cinéma. Puis il a bluffé Edwin «Buzz» Aldrin, l’un des trois astronautes à avoir participé à l’opération Apollo 11 (qui permit à Neil Armstrong de poser le pied sur la Lune). Avec toutes ces éloges, difficile de ne pas faire partie du million de spectateurs français qui se sont précipités en salles pour découvrir ce chef-d’oeuvre, dès sa première semaine d’exploitation. Lire la suite